Faire face à une situation de burn-out

fatigue professionnelle

L’OMS a récemment reconnu le burn-out en tant que maladie professionnelle par l’OMS. Toutefois, ce syndrome d’épuisement professionnel demeure tabou dans le monde du travail en général. Une personne atteinte du syndrome de burn-out repousse son épuisement, jusqu’à ce qu’un de ses collègues remarque le danger. Toutefois, beaucoup d’entre nous ne savent pas quoi faire s’ils se confrontent à une telle situation.

Syndrome de burn-out : de quoi s’agit-il ?

Pour rappel, le syndrome de burn-out est une maladie d’origine professionnelle, causée par le stress. Il se traduit par un état d’épuisement à la fois physique, émotionnel et mental. On rencontre souvent cette maladie chez les soignants. Mais les employés des autres domaines n’en demeurent pas moins concernés.

stress

Le burn-out ne choisit pas ses victimes, les hommes tout autant que les femmes ne seront pas épargnés. Il occupe la 2e position dans les affections d’origine professionnelle. Une personne en burn-out ne parvient pas à faire face au stress professionnel chronique.

Il faut toutefois noter que ce n’est pas une maladie mentale. C’est seulement l’ensemble des symptômes issus de la dégradation du rapport subjectif au travail. On a l’impression d’être « vidée de nos ressources ». Et cette fatigue ne peut plus être comblée par les temps de repos habituels (sommeil, week-end, congés, etc.).

À quoi reconnaît-on le syndrome de burn-out ?

Le burn-out apparaît quand vous ressentez un écart trop important entre vos attentes, la représentation que vous vous faites de votre métier et la réalité dans laquelle vous vivez au bureau. Il commence son travail lorsque vous changez de comportement au travail. Vous devenez dur et pessimiste.

Vous n’arrivez plus à bien faire votre travail, et vous commencez à déshumaniser vos clients, vos patients ou vos collègues de travail pour vous protéger de la déception émotionnelle. Une dévalorisation de soi, la perte de la sensation d’accomplissement au travail, l’impression de ne plus être à la hauteur… Ce sont entre autres des symptômes de burn-out auxquels il faut prêter attention.

travail, frustration

Cependant, une personne en état d’épuisement physique et psychologique ne se rend pas compte de la gravité de son état. Il est du devoir de ceux qui l’entourent de repérer les signes : troubles de l’alimentation et/ou du sommeil, dérèglements d’humeur, isolement, baisse de l’immunité, etc.

Comment aider une personne proche du burn-out ?

Une personne atteinte de burn-out ressent une souffrance qui se tapit dans l’ombre. Et seul quelqu’un qui a vécu la même expérience peut le comprendre. Si votre ami(e) est proche du burn-out, avisez-le tout de suite. Il va surement se mettre dans le déni et refusera d’admettre son mal-être. Vous devez donc user de votre tact et votre diplomatie pour l’aider à comprendre.

Peu importe ce que vous dites pour lui montrer qu’il est en état d’épuisement professionnel, il refusera surement d’entendre. Mais ce n’est pas pour autant que vous allez vous choquer. Proposez-lui donc une suggestion. Demandez-lui de se mettre à l’écoute de son ressenti, s’il a besoin de parler par exemple. Vous pouvez aussi lui conseiller d’approcher un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *