Les Français, les salariés les plus distraits de l’Europe

rigolade

Les Français font partie des salariés les plus distraits de l’Europe. Ils s’offrent plus de 5 mini-pauses en une seule journée. La première source de distraction, c’est le téléphone. Un français sur 2 regarde son téléphone portable deux fois pendant ses heures de travail. N’en parlons plus des coups de fil extra-professionnels qui s’élèvent à 23 fois par semaine. Et ce n’est qu’une estimation moyenne.

Les sources de distractions au bureau

Au lieu de plonger dans leurs dossiers, certains se focalisent sur Facebook, tandis que les autres préparent ses vacances. Il y en a même ceux qui cherchent un bon plan pour le prochain weekend, alors qu’on est lundi… pour n’en citer que ceux-là.

homme, mobile

En une semaine de travail, les salariés français visitent plus de 10 sites qui n’ont rien à avoir avec leur travail. Selon une étude menée, les sites web les plus consultés par les salariés français sont :

  • Les pages d’actualités (59 %)
  • Les réseaux sociaux (49 %)
  • Les sites sportifs (28 %)

Alors que les femmes cherchent des sites de vente de prêts-à-porter, les hommes regardent des vidéos en ligne. Ces petites distractions constituent environ 33 mini-pauses non travaillées dans son ensemble, si on part du fait que les salariés travaillent durant cinq jours ouvrés.

Il y a aussi les distractions « internes »

Les distractions dites « internes » ne laissent pas les Français indifférents. D’ailleurs, ils s’avèrent très sensibles aux petites discussions entre collègues. D’abord, il y a les longues conversations dans une salle commune, ensuite, les coups de téléphone et les échanges de mails personnels.

Puis vient les petits bavardages chaque semaine, sans parler des pauses café (ou autre boisson) et le gouter. À ce titre, les Français remportent le titre européen des salariés les plus dissipés, en devançant les Allemands et les Anglais. Il faut noter que les hommes semblent plus distraits que les femmes, avec un pourcentage de 59 % contre 51 %.

Verdict : optez pour le télétravail

travailler à domicile

Cette étude montre à quel point les défauts des Français au niveau professionnel. Mais si on prend le bon côté des choses, on conclut qu’ils ont de bons potentiels pour le télétravail. En effet, les salariés français sont capables de travailler, tout en menant leur vie personnelle au bureau. Ils seront donc beaucoup plus efficaces dans le cadre du home office, que ce soit d’une manière occasionnelle ou régulière.

À la maison, il existe moins d’éléments parasitaires qu’au bureau, le niveau de perturbation est donc au plus bas. Le résultat des interrogations auprès de 200 employés de bureau français, démontrent, ils envoient 20 % de SMS en moins à la maison, tandis que leur rendez-vous personnel diminue de 21 %, sans compter la réduction des échanges avec ses collègues.

Cette étude a été menée par OnePoll durant le mois de mars et avril 2018, dans le cadre d’une investigation… La même étude a été menée en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie et en Inde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *