Crise Coronavirus : les indépendants démunis

france coronavirus

La prolifération du Coronavirus affecte toutes les activités en France. Après l’annonce de la fermeture des écoles par Macron le 12 mars dernier, c’est au tour des indépendants de tirer la sonnette d’alarme sur le très probable arrêt ou diminution de leur activité. Situation drastique est synonyme de mesure draconienne, la montée du nombre de demandes d’Assurance maintien de salaire en est témoin. Mais est-ce que le fait de recourir à cette ultime solution est justifié ?

+ de 71% de demande d’assurance maintien de salaire

Les mesures de confinement pris par l’Etat Est un signe pour les indépendants que les activités vont diminuer. La fermeture des commerces, l’arrêt des activités pour les professions libérales et la diminution des commandes pour les artisans vont avoir un impact direct sur la finance. L’heure est grave et les mesures d’urgence sont prises.

De ce fait, le comparateur Coover a enregistré plus de 71% de demande d’assurance maintien de salaire. La hausse la plus importante a été enregistrée ces trois derniers mois. D’après ce rapport, c’est dans le Grand Est qu’on a enregistré le plus de demandes 91%, puis 88% en Ile-de-France et 87% Rhône-Alpes Auvergne et dans les Hauts-de-France.

L’assurance maintien de salaire n’est pas une solution efficace, sauf…

coronavirus economie

Le recours à l’assurance maintien de salaire ne peut être intéressant que dans le cas où le concerné est personnellement touché par la maladie. Les assurances prévoyances ne couvrent en effet que les cas suivants : arrêt maladie, hospitalisation et accidents. Ce qui stipule qu’il faut donc être contaminé par le coronavirus pour en bénéficier. Cela suggère que les mesures de confinement pris par l’Etat ne peuvent que mettre à mal les activités des indépendants qui sont pour l’instant très peu couverts.

Coronavirus : une crise financière en vue

La crise dû au coronavirus entraine la diminution d’activité chez les indépendants. Cette crise ne peut pourtant pas justifier l’indemnisation par une assurance. Il faut donc que l’un des deux cas suivants se présente pour recevoir une indemnisation. Le premier cas, le propriétaire de l’activité ferme boutique et demande une indemnisation de chômage. Le deuxième cas, le concerné est souscrit à une assurance multirisque couvrant la perte d’exploitation. Dans ce dernier cas de figure où vous êtes souscrit à une telle assurance, il vous faudra avoir coché les cases « pertes sans dommage matériel ».

Indemnisation coronavirus ?

coronavirus carte du monde

Pour que les assureurs puissent répondre positivement à une demande de maintien de salaire, il faudra qu’un arrêt d’activité dû à une épidémie soit considérée comme une « perte sans dommage » 12% des indépendants qui seraient couverts par une assurance coronavirus. Les pertes d’activités doivent en effet être justifiées par l’une des cas mentionnés lors de la signature du contrat d’assurance, et on est certains que le cas de Coronavirus n’est pas mentionné dans ce contrat d’assurance.

Des nouvelles mesures seront prises

Selon le discours du président de la République, des nouvelles mesures seront prises pour pallier à la situation. « Je veux que nous puissions protéger aussi nos indépendants, et donc nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour donner cette garantie sur le plan économique », dixit le Président. Nous verrons donc ensemble l’évolution de la situation.

One thought on “Crise Coronavirus : les indépendants démunis”

  1. J’avais du mal à y croire au début mais visiblement c’est bien le cas… Cette étude le confirme bien coover.fr/prevoyance/tns/etude-coronavirus

Comments are closed.