Recrutement : 4 bonnes pratiques pour accélérer le process

La sélection des candidatures est l'étape primordiale d'un recrutement

Des jours et des semaines peuvent parfois s’écouler entre la première publication de l’annonce d’emploi et l’embauche du candidat. Et le processus peut s’allonger si l’on ajoute les feedbacks et entretiens qui peuvent se multiplier en fonction du profil à recruter et des ressources internes de l’entreprise. Pourtant, un trop long process recrutement influence non seulement la motivation des candidats potentiels, mais aussi la crédibilité de votre entreprise. Voici 4 bonnes pratiques à adopter pour accélérer vos process de recrutement sans compromettre leur efficacité.

Limitez le process à deux entretiens

En France, les employeurs font passer en moyenne trois entretiens pour trouver le profil qui correspond le mieux à un poste en CDI. Or, deux allers retours, c’est déjà trop long pour maintenir l’efficacité du processus de recrutement.

Les experts en RH recommandent une procédure composée de deux entretiens :

  • une première entrevue pour sélectionner les meilleurs candidats en se basant sur les compétences techniques et le parcours académique et professionnel ;
  • un deuxième entretien avec 4 candidats maximum pour évaluer leur savoir-être.

La plupart des entreprises peuvent s’arrêter là, bien que certaines multinationales rajoutent une dernière entrevue, plutôt informelle, qui permet au candidat de rencontrer les directions auxquelles il sera rattaché.

Certaines startups qui misent sur l’ambiance au travail peuvent même organiser une rencontre avec toute l’équipe pour évaluer le sens relationnel du candidat. Toutefois, si cette entrevue vous paraît une bonne idée, elle peut s’avérer embarrassante pour le candidat qui ne sait pas toujours s’il va ou non être embauché.

Il est préférable de se contenter de deux entretiens

Rédigez une offre d’emploi claire et concise

Pas besoin de mille mots pour décrire précisément le profil que vous recherchez. Il faut seulement que l’annonce soit suffisamment précise pour filtrer naturellement les candidatures. Si votre offre d’emploi est trop vague, attendez-vous à ce que votre boîte mail soit inondée de CV inappropriés.

Communiquez tout au long du process de recrutement

En 2018, le cabinet Robert Half a publié une étude qui pointe du doigt la lenteur des processus de recrutement au sein des entreprises. Dans cette même étude, 31% des postulants interrogés jugent que la communication des entreprises est insuffisante ou mauvaise tout au long du recrutement.

Pour éviter que la lenteur de votre process n’influence la motivation de vos candidats, il est indispensable d’élaborer une communication multicanale à chaque étape. Ne vous limitez pas aux appels téléphoniques : les réseaux sociaux et les portails d’emplois sont là pour vous permettre de communiquer en temps réel avec vos candidats.

Une troisième entrevue permet d'identifier les qualités relationnelles d'un candidat

Privilégiez la cooptation

En matière de recrutement, de plus en plus de départements RH favorisent la cooptation, une méthode qui permet de raccourcir les délais de sourcing. De plus, la cooptation permet aux recruteurs d’optimiser en amont la qualité des candidatures sélectionnées puisqu’elle priorise l’avis des collaborateurs de l’entreprise. Cependant, il faut penser à octroyer une prime de cooptation pour que les collaborateurs veuillent bien jouer aux ambassadeurs de votre marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *